Danse du lion


La danse du lion : prolongement du kung fu traditionnel.
 
Son aspect rituel et la magie de cette danse séduisent...
Idéal pour animer galas, fêtes d'entreprise, défilés carnavalesques, ...

Acrobaties époustouflantes sur pilotis d'un à trois mètres, féerie des couleurs, cuivres et tambours envoûtants... La magie de l'Orient!
C'est ce qui vaut aux équipes d'animer dans toute l'Europe et de prester sur la scène mondiale, à Pékin, Rome, Paris, Catagne, Nice, …

Nos athlètes sont formés dans les écoles traditionnelles de la province de Canton en Chine, tout notre matériel est également issu de ces écoles…

Nos équipes de compétition de danse du lion participe régulièrement aux comptétions en Chine, en 2004 elle obtenu la troisième place au championnat du monde qui s'est déroulé à Shangai.

Pour toutes vos animations, faites confiance à des professionnels.
Confiez-les à la Mante Belge: tous nos athlètes sont formés en Chine!
 
Texte rédigé par:
 
Magnée J. : Vice-Président de la fédération mondiale de danse du lion.
                 Entraineur de la Mante Belge.
Arnaud Stengels: entraineur de l'association francaise Yuanfenquan.
 
 
Chaque année pour fêter le Nouvel An, les écoles du Kung Fu organisent des démonstrations de Danse de Lion.

Une pratique symbolique d'où l'art martial n'est pas exclu ...

Animal mythique, le lion est omniprésent en Chine, autrefois dans les statues protectrices qui ornaient les entrées des pagodes et des maisons de notables. Aujourd'hui, autre temps autres moeurs, Il orne les portes de la plupart des restaurants.
Le Lion n'a pourtant jamais été répertorié parmi les fauves de l'Empire du milieu. Les premières images apparurent sous les Han, au début de l'ère Chrétienne, par le biais des iconographies bouddhiques.
Bien que la chine ne connaisse pas le Lion (seul le tigre existe réellement dans l'Ancien Empire), cet animal représente pour les Chinois la Prospérité. Il symbolise l'élément Yang, la force et la bonté.

Même si quelques ambassades venues de Perse devaient en offrir de véritables spécimens à l'Empereur, le lion est resté en Chine un animal essentiellement mythique dont on ne compte plus les représentations.
Il a surtout inspiré les adeptes des arts martiaux qui, à travers les danses affichent les principales qualités requises par leur art: équilibre, synchronisme, contrôle émotionnel, nerfs d'acier, condition physique, précision ...

La danse du lion est donc une extension du Kung Fu traditionnel et une affaire d'écoles et de spécialistes.
Il est difficile de situer avec précision sa naissance sur le plan historique. D'après certaines théories, cette tradition remonterait à la Dynastie des Qing : ce serait le moyen qu'auraient utilisé les Chinois pour pouvoir pratiquer le Wushu à la barbe des Mandchous sans être repérés.

Chaque région et chaque école issue de celle-ci possède sa propre chorégraphie. Néanmoins, à l'heure actuelle, les compétitions ont nécessité une standardisation. Son principe résident dans le fait que plus l'école est brave, plus elle affichera de la témérité dans la difficulté de l'obstacle à parcourir, et dans ses prouesses acrobatiques...

D'une façon générale, la danse s'effectue avec huit personnes : six musiciens et deux danseurs. Le meneur anime la tête pesant plusieurs kilos et constituée d'une structure de bambou recouverte de papier, de tissu et coiffée d'une corne.
L'homme de queue révéle l'épine dorsale dans le cadre des évolutions acrobatiques. Le rôle du tambour ne se limite pas à l'ambiance musicale, mais il donne des ordres et des indications sonores, lorsque les danseurs manquent partiellement ou totalement de visibilité sur l'obstacle.


Les lions du Sud se divisent en 2 familles : les lion de la Montagne Fat  et les lions de la Montagne Hok toutes deux dans la région de Canton, en Chine.

Les Lions de la Montagne Fat

Les lions de la montagne Fat (? [Fat] : Bouddha) se caractérisent par leur aspect féroce. Ils ont une grande bouche aux bords descendants, un gros nez vert et leur corne est pointue. Leur visage est plus large et leurs grands yeux au regard sévère font face.

Ils doivent montrer toute la puissance et la rapidité des fauves, ce qui en fait un lion très physique.

C'est le type de lion préféré des chinois de Hong Kong et de la diaspora chinoise.

C'est un style de lion difficile à apprender car il nécessite un bon entraînement physique et technique. Il est néanmoins le plus facile à jouer car les règles sont peu nombreuses et laissent une grande liberté à l'improvisation des joueurs.

Les Lions de la Montagne Hok

Les lions de la montagne Hok  [Hok] : Grue ou Héron) ont un aspect plus doux. Leur bouche, plus petite, est de forme arrondie, leur corne en forme de poing et les yeux sont plus aplatis sur le côté.

Ils ressemblent plus à des lionceaux, jeunes et inexpérimentés, beaucoup plus faciles à manipuler que les lions de la montagne Fat.

Les têtes sont plus petites et plus légères, permettant une meilleure récupération physique et donc mieux adaptées aux compétitions. Ils sont très populaires en Malaisie et à Singapour où les compétitions de danse du lion sur obstacles hauts est un vrai sport national.

C'est un lion très simple techniquement mais qui, traditionnellement, doit suivre de très nombreuses règles complexes. Beaucoup d'entre elles se sont perdues pendant la révolution culturelle en chine où les maîtres d'art martiaux étaient exilés dans les campagnes. Certains enseignaient en cachette mais à un nombre trop réduit d'élèves pour pouvoir perpétuer les traditions. Avec eux, de nombreuses techniques se perdirent et de nos jours, très peu de maîtres maîtrisent ces règles. Un certain nombre d'entre eux se réfugièrent à Singapour où en Malaisie. On voit maintenant le lion de la montagne Hok joué dans une forme mélangé au style du lion de la montagne Fat.


Traditionnellement, on distingue 5 types de lions du sud, chacun représentant un des grands guerriers du royaume Shu  à l'époque des 3 royaumes entre 220 et 265 ap JC :

Il existe trois lions que l'on distingue par leur couleur dominante et qui rappellent les trois frères jurés du grand classique chinois, les Romans des trois Royaumes (San Guo Zhi)

- Liu Bei , l'aîné des héros ;

Lui Bei est le fondateur du royaume Shu et héritier légitime de la dynastie Han. Il prêta serment de fraternité avec Guan Yu et Zhang Fei avec qui il combattra les royaumes Wu et Wei pendant l'époque des 3 royaumes.
- Tête : Multicolore (jaune dominant)
- Barbe : Blanche
- Corps : Multicolore
Le lion est multicolore pour rappeler sa souveraineté. Il est digne et majestueux, posé, réfléchi et bienveillant.

- le rouge, Guan Yu ;

Grand général des armées de la dynastie Shu, il est reconnaissable par sa longue barbe noire, son teint rouge et son arme : la hallebarde. Imbattable sur les champs de bataille, il prêta serment de fraternité avec Liu Bei et Zhang Fei. Il est le chef des "5 généraux tigres" des 3 royaumes et protecteur des pratiquants d'arts martiaux.
Tête : Rouge
Barbe : Noire
Corps : Rouge
Le lion rouge est à l'image de Guan Yu : le visage rouge et la barbe noire. Il est fier, héroïque, réfléchi. Il allie bravoure et intelligence.

- le noir, Zhang Fei, le plus belliqueux des trois.

Zhang Fei est le plus jeune des 3 héros s'étant juré fraternité. C'est le plus grand combattant sur le terrain mais le moins stratège. Son teint est noir et sa barbe fournie. Il fait partie des "5 généraux tigres" des 3 royaumes.
Tête : Noire
Barbe : Noire
Corps : Noir
Le lion noir représente la fougue au combat de Zhang Fei. Il est vif, rapide, énergique et impulsif. Grand bagarreur, c'est un lion puissant demandant un très bon physique pour le manipuler.


On rajoute à ces trois types de lions :

- le vert, Zhao Yun ;

Zhao Yun est le plus jeune des "5 généraux tigre". Modèle d'intelligence, de bravoure et de courage, il s'illustra à de nombreuses reprises pendant l'époque des 3 royaumes.
Tête : Vert
Barbe : Noire
Corps : Vert
Le lion vert de Zhao Yun représente l'impétuosité mais aussi la jeunesse. Il est curieux, joueur et turbulent. Moins agressif que les autres lions, il est plus facile à manipuler pour les jeunes novices.

- le jaune, Huang Zhong.

Ennemi du royaume Shu, Huang Zhong s'était battu contre Guan Yu pendant trois jours de suite sans qu'il n'y ait de vainqueur. Par la suite il rejoignit le royaume Shu et devint l'un des "5 généraux tigre".
Tête : Jaune
Barbe : Blanc
Corps : Jaune
Plus âgé que les autres généraux, il est plus prudent. Moins impulsif et moins physique, il reste néanmoins vif et déterminé.


Les figures acrobatiques sont répertoriées par des noms poétiques "sortir de la grotte", "descendre la montagne", "traverser le pont céleste" et autres bonds par-dessus les trois montagnes" ...

On illustre aussi la danse du lion par cette fable :

Dans la région de Foshan, (dans la province de Canton), on raconte que ...

Un monstre serait apparut dans la campagne, sorte de bête cornue aux yeux écarquillés et à la gueule énorme qui ravageait les cultures. Face à cette calamité venue d'ailleurs, les malheureux paysans inventèrent le stratagème suivant : ils fabriquèrent une tête de lion factice et exhibèrent celle-ci devant le monstre dans un concert de gongs et de tambours. Effrayé autant par le tintamarre que par ce spectaculaire rival, la bête s'enfuit pour ne jamais revenir. On retrouve dans ce mythe une des fonctions principales de la danse du lion, qui est de chasser les démons et les influences néfastes. Ainsi ce stratagème des paysans du Foshan est renouvelé à chaque nouvel an chinois, pour protéger la communauté contre les maux qui la menacent et célébrer le début d'un nouveau cycle.